• Chateau du XVII° siècle au coeur de la Provence

    logo richebois chateau restaurant avril 2018 500

     

     

        

     

     

    Château du XVII° siècle 

  • Au pied des Alpilles et du Lubéron

    logo richebois chateau restaurant avril 2018 500

     

     

     

     

     

     

    Au coeur de la Provence

  • Blotti au bout d'une allée de platanes centenaires

    logo richebois chateau restaurant avril 2018 500

      

     

      

     

     

     

    Blotti au bout d'une allée de platanes centenaires

  • Dans un cadre idéal pour vous restaurer en toute quiétude

    logo richebois chateau restaurant avril 2018 500

     

     

     

     

     

      

    Un cadre idéal pour vous restaurer en toute quiétude

Le Chateau de Richebois est situé entre Aix-en-Provence, Avignon, Arles et Marseille

 

 

LE RESTAURANT

Une cuisine à la fois inventive et originale aux accents de Provence.

 

 

  • FOND RESTAURANT
  • Photos Chateau Interieur 800
  • Restaurant Chateau De Richebois 9
  • SALLE RONDE 800
  • Photos Restaurant Richebois 4

     

     

     

     

    Ancienne demeure du Bailli de Suffren

     

    Pierre André de Suffren est né à Saint-Cannat le 17 Juillet 1729, d’une famille salonaise.

    Il est né le 3 ème fils de Paul de Suffren, alors 1er Consul et procureur du pays de Provence, et de Marie Hieronime de Bruni de la Tour d’Aigues.

     

    Enfant précoce, il est reçu dès 9 ans Chevalier de Minorité, dans l’ordre de Malte en attendant « de faire ses caravanes » à Malte c’est-à-dire combattre sur les vaisseaux de l’ordre les galères barbaresques.

     

    Puis dès l’âge de 14 ans, il est admis à l’Ecole des Gardes de la Marine de Toulon.

    A 18 ans, il devient Enseigne de Vaisseau n’ayant qu’une seule devise : « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. »


    Il est apprécié par Louis XVI qui est passionné par « les choses de la mer » et qui tirera des enseignements de ses découvertes techniques rendant les vaisseaux plus performants.


    Entre 1778 et 1779, il s’illustre dans la guerre d’indépendance américaine (escadre de l’Amiral d’Estaing), puis en 1781 il part défendre le Cap contre l’appétit d’annexion Anglais.

     

    Plus tard, ce valeureux Provençal, part au Indes et remporte successivement entre 1782 et 1783, les victoires sur les Anglais à : Porvidien - Negapatam – Tincomalee – Gondelour

     

    Dès son retour en France, il passe par Toulon, Saint Cannat et Salon de Provence (municipalité qui commanda son buste à Foucou).

     

    Il reçoit la charge de Vice-Amiral de France ainsi que l’Ordre de Saint Esprit ; quant à l’ordre de Malte, ce dernier le nomme Bailli Grand-Croix et ambassadeur auprès de Louis XVI.


    Alors pressenti pour être Président aux Etats généraux de 1789, il décède brusquent le 8 Décembre 1788 à Paris.

     

    SON NOM RESTE « ANCRE DANS NOS MEMOIRES »

    PAS MOINS DE 7 BATIMENTS DE GUERRE L’ONT PORTE DEPUIS 1788, DONT LA FREGATE LANCE – MISSILES BASEE EN RADE DE TOULON

    153 chemin de RICHEBOIS Route d'Eyguières

    13300 Salon-de-Provence

    ☎ 04.90.56.85.85